Comment domotiser sa maison ?

Même en sachant ce qu’est la domotique, il n’est pas toujours facile de savoir comment domotiser sa maison. Nous allons entrer un peu plus ici dans l’aspect pratique pour bien comprendre comment tout ceci fonctionne.

Pour domotiser sa maison et la rendre intelligente, il est bien sûr possible de passer par un professionnel.

Mais ce n’est pas le but du blog ici : quand je disais que la domotique est aujourd’hui accessible, c’est que chacun peut l’installer lui même chez lui, même avec des notions de bricolage réduites.

Structure d’un système domotique

Pour domotiser sa maison, il faudra mettre en place un système domotique. Un tel système est toujours constitué des mêmes équipements, quelque soit le système et la technologie utilisés :

  • Un cerveau, que ce soit un automate, un ordinateur, ou plus communément aujourd’hui une “box domotique“. C’est lui qui va centraliser toutes les informations de votre maison et déclencher des actions. Je l’appelle le cerveau, car c’est réellement un équipement qui va donner de l’intelligence à votre maison.
  • Les capteurs. Un cerveau sans vue, sans ouie, sans odorat ne sert pas à grand chose. Les capteurs sont des périphériques qui vont donner des sens à votre maison : relever la température, l’humidité, la luminosité, le niveau de CO2, le niveau de bruit, détecter une présence, de la fumée, une fuite de gaz, suivre la consommation électrique des appareils, etc… Grâce à eux la maison saura tout ce qui se passe.
  • Enfin, les actionneurs : savoir ce qui se passe, c’est bien, mais pouvoir réaliser des actions en conséquence, c’est mieux ! Les actionneurs sont donc des périphériques qui vont permettre de piloter des appareils(radiateurs, chaudière, TV, machine à laver…), des lampes, ou encore des automatismes (volets, porte de garage, store banne, etc…).

Le « cerveau », grâce aux informations recueillies par les différents capteurs disséminés à travers la maison, va pouvoir déclencher des actions en conséquence. Par exemple, si aucun détecteur de présence dans la maison ne détecte personne, le « cerveau » pourra demander aux radiateurs de passer en mode éco et aux lampes de s’éteindre.

En pratique, il existe donc différentes solutions pour domotiser sa maison.

Des solutions filaires, qui relient donc le cerveau, ses capteurs, et ses actionneurs, par des câbles à travers toute la maison. Le KNX en est l’exemple le plus connu. Autant dire que cela est difficilement envisageable pour beaucoup de monde, car le passage des câbles dans une habitation existante est une vraie contrainte. Ce type de solution s’adressera plutôt à des constructions neuves ou de grosses rénovations. Oublions donc le côté facile, nous ne partirons pas ici sur ce type de solution.

Heureusement, aujourd’hui il existe de nombreuses solutions sans fil, toutes aussi fiables, mais nettement plus simples à mettre en œuvre. Cela passe le plus souvent par une box domotique, semblable à votre box ADSL, mais qui sera en charge de piloter la maison. Connectée à votre box ADSL, via un câble réseau ou parfois en wifi, elle permettra de piloter votre maison que vous soyez chez vous ou non. Peu gourmande en énergie (souvent moins de 5w) et ne nécessitant aucune maintenance, la box domotique a beaucoup aidé à la démocratisation de la domotique.

La VeraEdge, de Vera Control LTD, est un exemple de box domotique très performante.

La VeraEdge, de Vera Control LTD, est un exemple de box domotique très performante.

Ensuite, des capteurs, sans fil, le plus souvent alimentés par des piles (mais parfois sans, comme le EnOcean), sont placés où vous souhaitez dans la maison pour relever la température, détecter une présence, etc… Leur installation est ainsi très simple.

Exemple d'un détecteur d'ouverture Nodon, fonctionnant sans fil mais également sans piles !

Exemple d’un détecteur d’ouverture Nodon, fonctionnant sans fil mais également sans piles !

Enfin, les actionneurs, qui seront souvent de deux formes : une prise à brancher entre la prise murale et l’appareil à piloter. Facile à installer par n’importe qui.

prisefibaro

Le WallPlug de Fibaro est une prise domotique très esthétique, capable de piloter un appareil et relever sa consommation électrique.

Ou ce qu’on appelle un micro module, à brancher  derrière un interrupteur ou une prise existants, qui permettront alors de piloter l’interrupteur ou la prise électrique, et donc les appareils connectés dessus.

micromodule

Les micro modules Fibaro sont parmi les plus petits. La taille réduite est importante pour une installation plus facile.

Cette dernière solution est, esthétiquement, la meilleure, mais elle nécessitera en revanche quelques connaissances en électricité. Mais rien d’insurmontable, rassurez vous, tant que vous savez reconnaitre la phase, le neutre, et lire un petit schéma électrique de ce genre :

fgd-211_schema_2fils

Exemple de schéma pour “domotiser” une lampe et son interrupteur.

Grâce à ces équipements, la plupart sans fil, l’installation est grandement facilitée. Pour commencer, il est tout à fait possible de démarrer avec une box domotique et des périphériques à brancher simplement dans une prise, qui ne nécessitent aucune compétence technique. Le résultat sera tout aussi fonctionnel.