l’étude du sol est une étape fondamentale dans un projet de construction maison neuve, elle consiste, à partir d’investigations avec une machine de forage et aussi d’essais en laboratoire, à déterminer les caractéristiques des sols de son terrain, ce qui permet de définir la nature et les dimensions des fondations de votre futur maison (pieux, longrine, radier).

L’étude de sol garantit la pérennité de votre construction. Souvent exigée des assureurs, des architectes ou de la mairie, cette étude peut être source d’économie, car elle évite de surdimensionner les fondations. Surtout, elle est essentielle pour garantir la viabilité et la durabilité de la construction en fonction du type de terrain.

Etude de sol obligatoire quand ton souscrit une assurance dommage-ouvrage.

Pourquoi une étude de sol ?

Dans tout projet de construction, la démarche de qualité globale se heurte à de nombreuses difficultés et les problèmes liés à la nature du sol, souvent sous estimés,sont lourds de conséquences.

Tout professionnel, Architecte, Entreprise, Bureau d’Etudes, a un devoir de conseil à l’égard du Maître d’Ouvrage, et faute de vérification de la nature du sol, sa responsabilité est engagée en cas de dommages à l’ouvrage.

Les objectifs de l’étude de sol :

  • Identifier les risques liés à la nature du sol,
  • Proposer des solutions de fondations adaptées à la nature du terrain et au projet,
  • Assurer ainsi la pérennité du projet et optimiser le coût global de la construction.

Les méthodes et les moyens de la reconnaissance de sol

  1. L’enquête préalable
    L’examen des cartes et une enquête locale permettent d’identifier le contexte géologique et les risques généraux du site, et ainsi d’adapter le type de reconnaissance.
  2. La mesure de la résistivité par géophysique
    Elle permet une première analyse in situ  globale, des hétérogénéités du sol.
  3. Les sondages à la tarière mécanique
    Les prélèvements de sol à la tarière permettent d’identifier la nature des couches de sol à des profondeurs pouvant aller jusqu’à 6 m.
  4. Les mesures de résistance au pénétromètre
    Des sondages au pénétromètre dynamique lourd (ou statique) sont implantés en fonction des résultats de la prospection géophysique et de la structure du bâtiment.